Xiaomi Mi Box

Xiaomi Mi Box : la meilleure box TV 4K pas cher

Depuis un certain temps, le géant asiatique Xiaomi se lance dans la commercialisation de boîtiers multimédia Android TV. Beaucoup moins cher que la Nvidia Shield TV, la Xiaomi Mi Box a toutes les caractéristiques pour satisfaire les attentes des utilisateurs. Au-delà de la légèreté de son prix, ce boîtier permet de disposer d’une connectivité 4K/UHD et la gestion du HDR. Mais, est-ce que toutes ces fonctionnalités sont largement suffisantes pour connecter une ancienne télévision ou donner accès à l’Android TV ? Vous trouverez toutes les bonnes réponses dans cet article.

Où acheter la Box TV Xiaomi Mi Box pas cher sur internet

Xiaomi Mi Box S 4 K HD Android 8.1 Quadcore Portable Media Player EU Plug
  • 4 K Android TV 6.0 set-top box, support vidéo HDR, Bluetooth voix télécommande incluse
  • Le design épuré et innovant mi Box a reçu international acclaim et est le destinataire des deux prix du design Red Dot et la bonne
  • Super Smooth Streaming, 60 fps 4 K décodage, x 1 port HDMI (HDCP 2.2), DTS et jusqu "à passer à travers un son Surround Dolby 7.1, SPDIF out/port de sortie audio 3,5 mm x 1
  • Processeur quatre cœurs Go 2,0 GHz, Mali 450 GPU 750 MHz, 2 Go de RAM DDR3, 8 Go eMMC, 802.11 a/b/g/n/ac, Wi-Fi double bande 2,4 GHz/5 GHz, Bluetooth 4.0/3,0
Xiaomi PFJ4061EU - Mi TV Box - Boitier multimedia Android TV 4K Ultra HD @60fps avec HDR version EU
  • Profitez de Netflix, YouTube, OCS, My Canal, Molotov ou encore SFR sports, etc. sur votre TV avec Android TV 6.0. Chaines audio: Stéreo
  • Vidéo: jusqu'à une résolution de 4K @ 60fps/ Supporte le HDR10 et le HLG HDR (via mise à jour logicielle)
  • Audio: DTS 2.0+, Dolby Digital Plus (jusqu'à 7.1 passthrough)
  • Ports: 1x HDMI 2.0a/ 1x USB2.0/ sortie SPDIF et jack 3.5mm/ Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac, Dual-band/ Bluetooth 4.0/3.0
  • Fourni avec: Télécommande Bluetooth avec contrôle vocal et câble HDMI

 

Présentation du Xiaomi Mi Box

Xiaomi Mi Box

Il est de constat que le nombre de boîtiers Android TV de grandes marques se raréfie, surtout suite à l’arrêt des boîtiers Nexus TV de Google. Tel n’est pas le cas du nombre de boîtiers à prix bas de marques méconnues. Et oui, leur vente montre une grande explosion sur le marché. Le fameux Shield TV est bien évidemment en tête de liste, mais son prix reste particulièrement très élevé, ce qui ne conviendra pas à toutes les bourses, et encore moins aux personnes qui sont désireuses de faire l’installation des applications de lecture multimédia en streaming et ne disposent pas de toutes les bonnes fonctionnalités du boîtier de Nvidia, particulièrement pour les jeux vidéo.

Une connectivité assez réduite, du réseau Wi-Fi essentiellement

La Xiaomi Mi Box se caractérise comme l’un des appareils les plus économiques sur le marché de la concurrence. Eh oui, il est beaucoup plus économique que dans la lignée du Nexus TV. Bien évidemment, vous avez la possibilité d’en avoir au prix de 60 et 80 € en fonction des promotions. À ce tarif, vous pourriez profiter que du strict minimum. Le boîtier est plutôt discret et compact, mais il est assez limité en connectique. À l’arrière, les utilisateurs peuvent trouver une sortie HDMI 2.0a (HDCP 2.2) qui permet de sortir un signal vidéo aussi bien en Full HD qu’en 4K avec gestion de la HDR10 (HGL HDR). En plus, les utilisateurs ont la possibilité de trouver une sortie audio SPDIF/jack (stéréo) ainsi qu’un port USB 2.0 Type-A. Ce port USB donne la possibilité de faire usage d’une clé USB ou un disque dur externe, à la seule condition que le formatage soit effectué en FAT32.

Par ailleurs, vous ne disposerez pas plus de fonctionnalités. Il vous faudrait vous contenter uniquement du Wi-Fi pour la partie connectivité. Si la gestion sans fil a l’avantage d’être proposée en N et AC, nous déplorons tout de même l’absence de prise Ethernet qui assurerait une connexion plus fiable. Toutefois, il est possible d’acquérir séparément un adaptateur Ethernet-USB.

À l’intérieur, les utilisateurs ont la possibilité de trouver un SoC Amlogic S905X se composant d’un processeur à quatre cœurs Cortex-A53 à 2,0 GHz et d’un iGPU ARM Mali-450 à 750 MHz. Tous ces composants sont suivis de 2 Go de mémoire vive et de 8 Go de mémoire de stockage au format eMMC. Sur ces 8 Go d’espace de stockage, les utilisateurs peuvent accéder à seulement 5 Go pour installer ses applications. Cela signifie que les utilisateurs doivent oublier le stockage de photos et vidéo. Il est préférable de stocker tout cela sur un NAS ou un périphérique USB. D’autant plus qu’aucun lecteur SD n’offre pas la possibilité d’ajouter une carte mémoire pour augmenter l’espace de stockage. Tous ces éléments sont alimentés par un petit bloc secteur externe de 5,2 V pour 2,1 A, fourni.

La télécommande est d’un grand compact et correspond aux normes de ce type de produit. Elle est en connexion directe en Bluetooth avec le boîtier. Ainsi donc, vous n’aurez pas l’obligeance de pointer vers l’appareil pour interagir. Vous avez donc la possibilité d’installer la Mi Box dans un meuble sans que cela pose problème. Toutefois, il est nécessaire de disposer d’un récepteur infrarouge sur le boîtier, permettant de le piloter avec une télécommande universelle, une Logitech Harmony par exemple. La gestion du CEC est tout à fait possible, mais elle peut être très contraignante pour allumer l’appareil. L’alimentation de la télécommande passe par deux piles AAA non fournies. En effet, le constructeur veille à réaliser de grandes économies à ce niveau.

Android TV dans sa version 6.0 avec un système reconnaissance vocale intégrée

Cet appareil fonctionne sous le système Android TV dans sa version 6.0. Il faut savoir que la version 7.0 est en cours de développement et des versions bêta sont déjà disponibles sur le marché. Il s’agit d’une véritable version du système, sans aucune encombre de graphisme. Ainsi, son interface a une grande similarité avec à celle des autres produits Android TV, que ce soient les postes téléviseurs ou le Shield TV. Par conséquent, vous avez la possibilité de retrouver toutes les applications de streaming vidéo comme Netflix, MyCanal, OCS ou encore Molotov, YouTube ou SFR Sports. C’est notamment le cas sur tous les produits Android TV. Pour la lecture en local, vous avez la possibilité d’utiliser Plex, Kodi ou encore VLC, par exemple.

Il est intéressant de savoir qu’il est beaucoup plus fluide de naviguer sur un Xiaomi Mi Box par rapport au Google Nexus TV, par exemple. Un boîtier qui semble dater de plusieurs années et qui ne correspond plus aux attentes des utilisateurs. Équipée d’un microphone, la télécommande vous permettra d’effectuer des requêtes orales. Toutefois, Il faut activer la reconnaissance vocale en appuyant sur le bouton ad hoc. Etant donné que l’écoute constante pas proposée, il est impossible de réaliser une requête par un « OK Google », par exemple. Par ailleurs, l’Assistant de Google n’est présent, mais la recherche simple. Les requêtes complexes ne sont pas possible sur boîtier.

Multimédia

En parlant de la visualisation du contenu 4K. Dans le souci de profiter de cette définition sur Netflix comme avec les autres boîtiers Android TV, Shield TV en tête, il suffit de relier le boîtier à une entrée HDMI HDCP 2.2. Il n’est pas nécessaire d’utiliser toutes les entrées HDMI d’un ancien téléviseur. En revanche, les modèles 2017 ont tendance à assurer la gestion de toutes les entrées.

Avec le Full HD, vous ne rencontrerez aucun problème pour la lecture de fichiers stockés en local. Toutefois, il est nécessaire d’avoir un excellent réseau Wi-Fi pour lire des contenus de plus de 30 Mb/s (HEVC ou AVC, FHD ou 4K) au risque de vous retrouvez avec lecture dégradée avec saccades et mises en mémoire tampon fréquentes. Par ailleurs, il nous a été impossible de lire de vidéos de plus de 40 Mb/s, même en mettant le boîtier près d’un système Wi-Fi Netgear Orbi 50.

Bien évidemment, il s’agit la principale faiblesse de la Xiaomi Mi Box : sa gestion du Wi-Fi n’est pas assez puissante pour diffuser convenablement du contenu à haut débit, notamment les vidéos 4K. Il est donc indispensable de disposer d’un adaptateur Ethernet pour profiter pleinement de cette définition. La compatibilité avec les codecs audio DTS est de mise, mais se limite à un décodage stéréo sur la sortie optique. Vous devrez passer en mode bitstream afin de profiter d’un son multicanal jusqu’au 7.1.

Au passage, si le boîtier détecte automatiquement le contenu HDR, ce n’est pas le cas des différentes cadences d’images des vidéos. Vous devrez donc changer manuellement la fréquence de sortie en cas de saccades dans l’image. Bien évidemment, ce problème est révolu avec le passage à Android TV 7.0. Mais, en attendant d’une version stable, vous devrez vous contenter essentiellement des versions bêta à installer soi-même.

Pour finir, il est intéressant de savoir que le boîtier est totalement compatible avec Google Cast et permet de diffuser du contenu sur le téléviseur, grâce à une clé HDMI Chromecast. Il suffit de faire usage des applications compatibles de son Smartphone ou de sa tablette afin de pouvoir diffuser le contenu sur TV. Cela est très pratique pour montrer rapidement quelques photos et vidéos de tous vos moments agréables, ou pour utiliser des applications qui ne sont pas encore disponible sur Android TV.

Jeu vidéo avec des performances réduites

Il est possible de participer à un jeu vidéo sur ce boitier, même si la télécommande ne s’y prête pas forcément. Très compatible avec Bluetooth 4.0, la Mi Box peut s’appairer avec une multitude de gamepads opérant sur ce protocole. Compte tenu des spécificités techniques du SoC de la Xiaomi Mi Box, vous avez la possibilité de jouer à n’importe quel jeu vidéo dans les meilleures conditions. Toutefois, il faut savoir que les performances du jeu sont assez réduites.

Conclusion

La Xiaomi Mi Box présente une navigation fluide avec son Système Android TV 6.0. L’avantage de ce boitier est qu’il soit doté d’une sortie vidéo 4K/HDR et HDMI 2.0a et une sortie audio optique. Elle présente également de récepteur infrarouge et de recherches vocales. Cependant, cet appareil ne dispose pas de lecteur de carte microSD et d’autoframerate pour les vidéos. Ne disposant pas également d’Ethernet, il est nécessaire de passer par un adaptateur USB. Il y a également une gestion du DTS HD MA et Dolby TrueHD.